Port à sec de Concarneau - Engagement écologique et environnemental / Label « Vague Bleue »

port-a-sec-bretagne-concarneau
"En ma qualité de chargée de mission environnement dans le cadre du programme ENVIR'A de la Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat, je suis amenée à accompagner les entreprises artisanales dans leurs démarches de prise en compte de l'environnement.
La marque "Vague Bleue" a été créée par la Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat de Bretagne pour permettre aux entreprises du nautisme de bien gérer leurs déchets et ainsi limiter leur impact environnemental. Les entreprises qui s'engagent dans la démarche "Vague Bleue" font collecter et traiter leurs déchets dangereux par des prestataires spécialisés et disposent d'une traçabilité.

Les déchets concernés sont par exemple : les chiffons souillés, les pots d'antifouling usagés, les filtres à huile, les solvants, les restes d'hydrocarbures et les batteries...
Sensible à la préservation de l'environnement, le PASCO, port à sec de Concarneau, s'est engagé dans la démarche "Vague Bleue" dès sa création en 2009. Devenant ainsi le 1er port à sec du Finistère labellisé Vague Bleue.
L'engagement "Vague Bleue" est d'autant plus intéressant dans un port à sec qu'il permet de proposer aux usagers un réel service de collecte de déchets avec la garantie d'une bonne gestion.
Fanny le Louet - Chargée de mission environnement - Pour en savoir plus sur "Vague Bleue" rendez-vous sur www.bretagne-info-nautisme.fr , rubrique environnement".

                                                                               

port-a -sec-bretagne"L'utilisation de ports à sec en général est particulièrement adpatée aux petites unités de plaisance ayant une fréquence de navigation faible. Complémentaire aux ports à flots dans la gestion des places par exemple, ils permettent également aux plaisanciers de réduire leur utilisation de peintures antifouling.
Partenaire de l'opération "Vague Bleue", Le Pasco est impliqué dans la protection de la qualité des eaux portuaires et côtières ainsi que dans la gestion des déchets et marques ainsi son engagement pour la protection de l'environnement".

                                                                             Yveline BERREHOUC - Directrice administrative - Econav

 

Le Pasco est le premier port à sec équipé d’une zone de carénage avec traitement des eaux et gestion des déchets (tri sélectif et recyclage). Le Pasco est labellisé « vague bleue » depuis sa création en 2008. En qualité de professionnel du nautisme, nous prônons l’éco-navigation ainsi que la préservation de la qualité des eaux portuaires et des zones côtières.

Les activités nautiques ont un impact sur l’environnement littoral. L’usage et l’entretien des bateaux, toujours plus nombreux contribuent à dégrader la qualité des eaux portuaires et plus largement des eaux côtières.
Soucieux de préserver cet environnement fragile, le Pasco s’inscrit dans la démarche du développement durable : aire de lavage et de carénage équipée d’un système de collecte et de traitement des déchets de carénage, limitation de la consommation 
d’eau, recyclage des déchets par une société spécialisée, tri sélectif, plantation et aménagement du volet paysagé.

Le Pasco s’est doté de moyens considérables en matière de respect de l’environnement et du développement durable.
Toutes les eaux de lavage et les eaux de ruissellement de la zone technique sont récupérées dans une cuve pour y être traitées et recyclées. L’appareil est équipé d’un système de séparation de tous les déchets en suspension, des hydrocarbures, lesquels sont récupérés par une entreprise spécialisée. L’eau traitée est ensuite réinjectée dans le circuit de lavage des bateaux. La perte d’eau minime est comblée par un récupérateur d’eau de pluie installé à proximité. L’autonomie en eau est assurée, apportant ainsi notre contribution au développement durable.

Traitement des eaux de lavage et de ruissellement des aires de carénage et zone technique

Le principe repose sur la décantation à contre courant avec débourbeur primaire suivi d’un débourbeur secondaire équipé de plaques lamellaires cloisonnées en canalicules en matière pvc et séparateur particulaire permettant la retenue des hydrocarbures avec sécurité par sonde-alarme et antirejet par obturation avec flotteur intégré. L’ensemble se poursuivant d’un compartiment de rétention des eaux traitées afin de les réinjecter dans une cuve enterrée externe, en circuit fermé, permettant ainsi leurs réutilisations par les appareils de lavage haute pression situées sur les pistes de carénage.

Le fonctionnement repose sur la récupération de toutes les eaux de lavage, carène ainsi que le ruissellement des eaux de pluies des zones techniques, par avaloirs et caniveaux disposés dans le Pasco. Ces eaux sont acheminées par un réseau de tuyaux pvc enterrés, permettant ainsi leur traitement. Le choix de la décantation lamellaire à contre courant permet une organisation hydraulique simple, fiable et efficace.

Les bases de calcul de ce type d’appareil sont : 
l’abattement sur les matières en suspensions MES est de 70 à 90 %
pouvoir de coupure en MES pour des particules supérieures à 50um (taille moyenne des particules piégées)
densité des particules comprise entre 2,6 et 2,8 (masse volumique moyenne des particules prélevées lors de l’étude de CHEBBO)
température de l’effluent = 10°C à 20 °C (température moyenne d’utilisation réaliste)
vitesse de sédimentation = 5.86 m/h pour un pouvoir de coupure de 50um
nombre de Reynolds est inférieur à 1000 pour la vitesse indiquée ci-dessus (garantie du régime laminaire)

Le débourbeur secondaire est isolé au flux, ce qui fait que son accessibilité est facilitée par un palier technique et des tampons de visite en PEHD
Un ensemble de siphon de sortie avec flotteur libre assure une obturation automatique lorsque la couche d’hydrocarbures est trop importante en cas de défectuosité des alarmes hydrocarbures, évitant ainsi tous rejets accidentels.

Après avoir procédé au creusement d’une fouille en terre, le Pasco a choisi de réaliser un radier en béton de 20 cm avec des ancrages inox. L’installation du décanteur particulaire est réalisée sur un lit de sable stabilisé sous toute la longueur de l’appareil, puis un ancrage par trois sangles textiles spéciales sur le radier béton, verrouillant définitivement la cuve au radier béton, permettant une sécurité maximum dans le temps. Le remblaiement en sable stabilisé dosé tout autour de l’appareil par couches successives tassées et finalisé par un revêtement en cailloux 20/40, laissant des trappes de visites apparentes pour la maintenance.
En tant que professionnel du nautisme en Bretagne, le Pasco est soucieux des facteurs environnementaux, notamment de la gestion des déchets dangereux. C’est pourquoi nous avons adhéré à la charte « Vague Bleue » auprès de la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne.
Engagement auprès du Plan d’Action Nautisme de la Région Bretagne, pour garantir à nos clients notre participation active à la protection de l’environnement et au développement durable.